Contenu

Souvenirs de l’année culturelle 2017 au Quartier des spectacles

21 décembre 2017

Texte principal du billet

Marquée par le 375e anniversaire de Montréal, 2017 a été riche en activités et célébrations aussi diverses que réjouissantes qui vinrent rehausser une programmation déjà riche et variée dans le Quartier des spectacles.

Revivez le feu roulant d’événements qui animèrent le cœur culturel de la métropole au fil des quatre saisons de cette année exceptionnelle avec cette rétrospective rappelant les moments mémorables de l’année.


LES JOIES DE L’HIVER

Le début de 2017 a été marqué les Hivernale avec le défi Barbegazi, une course à obstacles délirante qui a attiré l’attention des curieux et permis, pendant quelques instants, d’oublier les rigueurs de l’hiver. En février, le festival Montréal en lumière ainsi que sa traditionnelle Nuit blanche ont encore une fois réuni aux différents points du Quartier des spectacles une foule de curieux ayant le cœur à la fête. Pour une première édition, s’est ajouté au cœur de l’hiver Illuminart, un parcours d’œuvres d’art et d’installations lumineuses.

En février, les amateurs de danse se sont réjouis du début des saisons hiver-printemps de Tangente et de L’Agora de la danse dans l’édifice Wilder – Espace danse. Enfin, la présentation de la création de l’Opéra de Montréal, Another Brick in the Wall, inspirée de l’œuvre de Roger Waters, a certainement été un événement marquant de la saison ainsi que des festivités du 375e.


HEUREUX D’UN PRINTEMPS

L’arrivée du printemps a été saluée par le retour des 21 Balançoires, cette installation collaborative signée par Daily tous les jours, qui colore la promenade des Artistes. À partir de mai, les Jardins Gamelin ont animé la place Émilie-Gamelin avec un aménagement éphémère accueillant et verdoyant ainsi que son lot d’activités culturelles. Cette année, grâce à la Maison jaune et aux matinées familiales avec Petits bonheurs, les Jardins sont devenus une destination incontournable des familles. La ville au complet a tremblé d’émerveillement lors du passage des Géants. Les colossales marionnettes de la compagnie Royal de Luxe ont enchanté les Montréalais de tous âges qui ont suivi leur quête par milliers.

Moment fort du Festival TransAmérique (FTA), la présentation du spectacle 100% Montréal par le collectif Rimini Protokoll a levé le voile sur les visages de Montréal. Réunissant les talents de l’Orchestre symphonique de Montréal, du compositeur Samy Moussa et de Moment Factory, la Symphonie montréalaise a ravi les mélomanes en juin. Aux Francofolies, le concert Vive Montréal aux Franco, auquel ont participé des artistes de renom comme les Cowboys Fringants, IAM, Tiken Jah Fakoly et Arianne Moffat, a constitué un des moments marquants du printemps.


L’ÉTÉ C’EST FAIT POUR JOUER

La rue St-Denis et les Jardins Gamelin ont été le théâtre de performances électrisantes qui ont amené le public d’apprécier toute la beauté et la diversité des arts du cirque. Le spectacle Rouge de Montréal Complètement Cirque a tenu l’affiche tout le mois de juillet et la présentation de Vice & Vertu par les 7 doigts de la main a pris d’assaut la SAT. Avec ses présentations à grand déploiement, Veles e vents, Plasticiens volants et Place des anges, la série de spectacles À nous la rue a ébloui les Montréalais.

Chacun des grands festivals de l’été – Festival international de jazz de Montréal, Nuit d’Afrique et Juste pour rire – a présenté des éditions enrichies pour fêter Montréal.
En août, les mélomanes s’en sont mis plein les oreilles au festival de musique électronique MUTEK. Présenté par Présence autochtone sur la place des Festivals, le spectacle théâtral Ioskeha & TawiscaraLe grand jeu de la création signé par Terres en vue, a offert un récit théâtre et processionnel poétique et inspirant. Présenté dans le cadre du même festival, le spectacle Nova Stella a réuni de nombreux artistes et participants afin de célébrer la diversité et l’inclusion par le biais des arts et de la musique. Et, l’été devait s’achever par une grande fête musicale grâce à la discothèque mobile d’Électro Parade.


LES COULEURS DE L’AUTOMNE

À partir de septembre, les œuvres et les installations du parcours d’art public KM3 sont venus orner le Quartier des spectacles tandis que 375 participants ont dansé en ligne lors du Super Méga Continental de Sylvain Émard Danse. Également cet automne, le producteur Danse Danse a donné le coup d’envoi de sa 20e saison au théâtre Maisonneuve avec une création de Marie Chouinard. Sur l’Esplanade de la Place des arts, la projection Expo 67 LIVE de l’ONF nous a permis de vivre ou de revivre l’expérience exaltante de l’exposition universelle.

Le mois d’octobre a été encore plus macabre que d’habitude avec plusieurs événements terrifiants pour souligner l’Halloween. La légende de la Trouble-fête , L’éveil des morts et la Marche des zombies ont permis aux goules et aux autres morts-vivants de se manifester à la vue de tous! Les amateurs de science-fiction étaient nombreux au Festival du Nouveau Cinéma pour assister à la première canadienne du film de Denis Villeneuve, Blade Runner 2049. À peine un an après sa mort, le poète montréalais Leonard Cohen fait l’objet d’une exposition consacrée à son œuvre, Une brèche en toute chose, au Musée d’art contemporain, exposition qui se poursuit d’ailleurs jusqu’au 9 avril 2018.

En décembre, Luminothérapie a diffusé lumière et joie en présentant de nouveau l’installation lumineuse Impulsion ainsi que la projection architecturale Les lointaines. Cette année d’anniversaire historique allait prendre fin de la plus douce des façons, dans le parfum des sapins et l’ambiance des fêtes d’autrefois grâce au festival Noël dans le parc.

Ce qu’on en dit

Les commentaires ci-dessous expriment l’opinion des internautes et non celle du Quartier des spectacles. Aussi, il nous est impossible de répondre aux commentaires et questions concernant cette activité.

Retour à la liste des billets