Contenu

VOYAGE DANS L’UNIVERS CRÉATIF DE LA PROJECTION LES LOINTAINES

1 décembre 2017

Texte principal du billet

Cette année, Luminothérapie vous propulse jusque dans le cosmos avec la projection architecturale Les Lointaines. Une trame narrative poétique en quatre chapitres, composée de tableaux contemplatifs colorés qui transportent sur une nouvelle planète. Au cœur de l’hiver, la nuit est plus longue, une bonne raison pour se tourner vers le ciel.

Nous sommes allés au studio de Gentilhomme pour rencontrer les créateurs Thibaut Duverneix, Mathieu Léger et Amélie Petit Jean.


OÙ NOUS TRANSPORTE LA PROJECTION LES LOINTAINES ?

Amélie Petit Jean : Nous emmenons le spectateur dans un voyage spatial, il part donc très loin! On y suit la découverte d’une planète, l’expédition spatiale et les premiers pas sur celle-ci.

Thibaut Duverneix : C’est une métaphore sur le voyage, la découverte, la curiosité et la recherche au sens général.

Mathieu Léger : À propos de l’innovation et de la création aussi. Ces aspects résonnaient pour nous, car nous voyons un parallèle avec les projets dans l’espace public que propose le Quartier des spectacles et l’exploration de territoire encore à définir.

COMMENT A GERMÉ L’IDÉE D’UN VOYAGE SPATIAL ?

ML : La thématique du voyageur solitaire à travers l’espace, les dimensions et les planètes revenaient souvent dans nos discussions à propos de nos différents projets. Le Quartier des spectacles nous ayant donné carte blanche pour cette création, nous nous sommes dit que c’était l’occasion parfaite de la développer.

TD : Le directeur artistique Geoffrey Skrajewski souhaitait expérimenter un mélange de 3D, de Photo Real et de collage pour créer un projet vidéo et une odyssée dans l’espace se prêtait bien au thème. Nous souhaitions avoir une esthétique cinématographique et montrer des images, des plans contemplatifs, des panoramas.



QUELS DÉFIS REPRÉSENTE UNE PROJECTION ARCHITECTURALE ?

AP : En extérieur, la qualité et la visibilité changent selon l’endroit où on se trouve. Il y a aussi la pollution lumineuse qui entre en ligne de compte, puisque le Quartier des spectacles est très éclairé et fréquenté. Cela a influencé l’approche visuelle et le traitement graphique ; il a fallu réaliser plusieurs tests pour confirmer quelle direction artistique choisir.

ML : C’était tout un défi de composer une trame narrative sur une surface aussi énorme, qui n’est pas blanche ni uniforme, mais avec des lignes architecturales particulières. Il a fallu tenir compte de tous ces paramètres et sortir de notre zone de confort. Nous avons utilisé de nouvelles palettes colorées et avons joué différemment avec la luminosité ; habituellement on travaille beaucoup en clair-obscur. On a misé sur les contrastes pour que l’impact soit à son maximum.

QUE SUGGÉREZ-VOUS AU SPECTATEUR POUR QU’IL VIVE PLEINEMENT L’EXPÉRIENCE?

AP : “Sit back and relax!”. Nous voulons faire rêver le spectateur. Il suffit de prendre une pause et de se laisser divaguer en suivant cette petite histoire qui se raconte sans trame sonore et sans texte. Le thème aborde notre fascination collective pour l’espace et le voyage ; c’est un récit universel et facile à comprendre pour les publics de tous âges.

ML : Profitez des couleurs chatoyantes qui apportent un peu de chaleur dans cet environnement urbain.


À PROPOS DE GENTILHOMME

GENTILHOMME est un studio de création qui œuvre dans le multimédia et les nouvelles technologies. Il se spécialise dans les spectacles, films, installations interactives permanentes ou temporaires. Un spectre large permettant de stimuler l’imaginaire et d’aller chercher la magie qui amène le public à oublier le multimédia.

Gentilhomme a travaillé sur le spectacle Volta du Cirque du Soleil et, plus récemment, sur l’ouverture de C2 Mtl avec Kent Nagano.

Une création originale de Gentilhomme Une production du Partenariat du Quartier des spectacles

Directeur de création : Thibaut Duverneix & Mathieu Léger
Réalisatrice & Motion Designer : Amélie Petit Jean
Motion Designer : Simon Janelle et Josselin Bey Directeur Artistique : Geoffrey Skrajewski
Designer graphique : Louis Robert
Productrice de création : Marie-Lou Bouchard

Les Lointaines

Jusqu’au 30 novembre sur le pavillon Président-Kennedy de l'UQAM

  • Du dimanche au mercredi dès la tombée de la nuit, jusqu'à 23 h

  • Du jeudi au samedi dès la tombée de la nuit, jusqu'à 1 h

Sauf du 7 au 10 décembre

Ce qu’on en dit

Les commentaires ci-dessous expriment l’opinion des internautes et non celle du Quartier des spectacles. Aussi, il nous est impossible de répondre aux commentaires et questions concernant cette activité.

Retour à la liste des billets