Contenu

Une année créative à la Grande Bibliothèque

3 octobre 2013

Texte principal du billet

Chaque année, la Grande Bibliothèque propose une riche programmation culturelle qui s’articule autour d’un thème. Au cours des prochains mois, l’établissement fera la part belle au pouvoir créatif à travers des expositions, des conférences et autres lectures.

Rencontre avec Nicole Vallières, directrice de la programmation culturelle de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Grande-Bibliotheque_.jpg Grande Bibliothèque. Photo : Bernard Fougères. Nicole Vallières. Photo : Marie-Joëlle Corneau.

Pourquoi est-ce important qu’une bibliothèque propose des activités culturelles?

Une bibliothèque n’est pas seulement un endroit où l’on emprunte des livres. L’idée, c’est de faire en sorte que la bibliothèque puisse rayonner dans son milieu, d’en faire un lieu vivant et dynamique pour la communauté. Ça passe, entre autres, par une programmation culturelle, développée avec le soutien de nombreux partenaires.

À qui s’adresse cette programmation?

À tous. Nous proposons des spectacles spécifiques pour les jeunes jusqu’à des conférences plus pointues pour les adultes. C’est vraiment très varié. Notre Espace Jeunes - où les bibliothécaires s’impliquent de façon dynamique - comme les espaces pour adultes sont mis à contribution. Nous essayons aussi de développer des propositions pour les 18-30 ans, qui sont de grands consommateurs de culture, mais pas nécessairement dans un lieu comme la bibliothèque. Les nouveaux arrivants visitent aussi beaucoup la Grande Bibliothèque. C’est une clientèle extrêmement importante pour nous. Faire abstraction de leur réalité, surtout dans une ville comme Montréal, irait à l’encontre de notre mandat. La Grande Bibliothèque, c’est un espace de discussion et d’ouverture où l’on peut se rencontrer et apprendre.

EspaceJeunes-cr-Mimi_Zhou-788x525.jpg

Espace Jeunes. Photo : Mimi Zhou

Parlez-nous du thème de cette année, la création.

Avec les différentes activités, nous explorons tout le processus de création et nous faisons des ponts entre différentes disciplines. Ça va de la littérature à la musique en passant par les arts visuels. En fait, l’année Création à BAnQ, c’est l’occasion rêvée de révéler nos trésors et, du même coup, de souligner l’immense talent de nos artistes, acteurs, écrivains, musiciens, dramaturges, chorégraphes ou danseurs

Que faut-il particulièrement surveiller?

C’est impossible de faire des choix! Il y en a pour tous les goûts. C’est un buffet libre! Et c’est gratuit. Par exemple, la nouvelle série D’un art à l’autre présentera les démarches d’artistes qui traversent les frontières entre les disciplines. L’artiste visuel Marc Séguin et l’auteur-interprète Mara Tremblay y participeront. Dans la série Québec-USA, nous explorons la proximité entre les Québécois et les Américains. Encore une fois cette année, nous proposons la série La bibliothèque de… où l’on pourra découvrir les lectures qui ont marqué Boucar Diouf et Monique Giroux entre autres. Quatre conférences seront aussi présentées pour souligner les 50 ans du rapport Parent et Histoires d’immigration permettra d’analyser l’arrivée de quatre grandes communautés à Montréal.

Mara_Tremblay-cr-Maude_Arsenault-copie-788x525.jpg

Mara Tremblay. Photo : Maude Arsenault

Plusieurs expositions seront aussi à l’affiche.

Un des mandats de la programmation culturelle est de témoigner de la diversité et de la richesse des collections de BAnQ par une mise en valeur de notre patrimoine. Pensons à Fleuve, de l’artiste René Derouin, qui est présentée jusqu’au 23 mars prochain. Pour sa part, Gérald Godin – «Être ou ne poète», qui s’intéresse à la vie de poète du ministre Godin, fait la belle part à la réinterprétation par de jeunes artistes de l’œuvre de Godin. Les Grands Ballets Canadiens seront aussi à l’honneur dans l’exposition Pas de deux… du conte au ballet, qui souligne comment les contes ont influencé le ballet. Au printemps prochain, les jeunes pourront profiter de la deuxième mouture de l’expo Penser! Une expérience philo, qui mettra l’accent sur le thème de la création et du territoire. Finalement, dès la fin du mois d’avril, nous accueillerons une grande exposition sur l’univers de Michel Tremblay. Nous présenterons une foule d’activités autour de cette exposition. La directrice du Théâtre du Nouveau Monde Lorraine Pintal, mènera, entre autres, trois entretiens avec des gens très près de Tremblay.

Fleuve_Rene_Derouin-cr-Roger-Lemoyne-copie1.jpg

Fleuve de René Derouin. Photo: Roger Lemoyne

Que réservez-vous pour la Nuit blanche du 1er mars?

La Grande Bibliothèque est maintenant un passage obligé de cet événement. Nous sommes donc en train de penser à ce qui sera fait cette année pour marquer le coup de façon « créative ». Nous savons déjà que nous mettrons de l’avant les collections de BAnQ grâce à des projections.

Qu’est-ce qui s’en vient par la suite?

L’année prochaine, le thème sera Territoires. Nous allons donc explorer les différents territoires, qu’ils soient géographiques ou intérieurs. En 2015-2016, nous célébrerons les 10 ans de la Grande Bibliothèque. Puis l’année suivante, nous marquerons sans doute le 375e de Montréal…

Qu’est-ce qui vous vient en tête quand vous pensez au Quartier des spectacles?

La Grande Bibliothèque, bien sûr! Pour moi, le Quartier des spectacles est synonyme d’effervescence, de dynamisme, de profusion et de diversité. On y propose une offre de qualité et on y fait de belles découvertes.

Calendrier des activités culturelles

Publié le 3 octobre

Ce qu’on en dit

Les commentaires ci-dessous expriment l’opinion des internautes et non celle du Quartier des spectacles. Aussi, il nous est impossible de répondre aux commentaires et questions concernant cette activité.

Retour à la liste des billets