Contenu

Le Parcours lumière

Véritable matérialisation de l’identité visuelle sur le territoire, le Parcours lumière permet d’éclairer toute la richesse du Quartier des spectacles. Plus d’une trentaine de lieux publics et de diffusion culturelle sont illuminés.

Le Parcours lumière se décline en trois composantes :

1. Les projections architecturales

Du jeudi au dimanche, de la tombée du jour à minuit*. Les façades de projections architecturales et artistiques s’illuminent et présentent tout au long de l’année des créations originales. Les projections sont renouvelées régulièrement.

*À l’exception de certains événements.

Vivre et archiver chaque page qui se tourne

La façade de la Grande Bibliothèque s’animera tous les soirs jusqu’au 28 mars avec Vivre et archiver chaque page qui se tourne, une œuvre multimédia conçue et réalisée par Normal Studio, spécialisé en création d'expériences immersives. Cette vidéoprojection, conçue pour le 10e anniversaire de la Grande Bibliothèque en 2005, célèbre la culture québécoise à partir d’images puisées dans les collections patrimoniales de BAnQ.

Informations pratiques

  • Jusqu’au 28 mars 2020
  • Sur la façade de la Grande Bibliothèque
  • Le jeudi, vendredi et samedi, de la tombée de la nuit à 23h

Space Monkey

Involontairement envoyé dans l’espace alors qu’il n’était qu’un tout jeune singe, avec rien d’autre qu’une boîte de bananes et une pile de disques disco, Space Monkey est devenu en grandissant une machine à faire danser de renommée mondiale et intergalactique.

Depuis son retour sur Terre, Space Monkey a pris l’habitude d’apparaître à l’improviste partout dans sa ville natale de New York, ainsi que dans un nombre croissant de villes à travers le monde – et maintenant à Montréal ! –, suscitant partout la curiosité et l’envie de danser.

Surveillez aussi l’apparition de Banana Man, le meilleur ami de Space Monkey, qui se joint parfois à la fête !

Une création de Dawn Of Man / @opticalanimal

Informations pratiques

  • Jusqu’au 28 mars 2020

  • Sur la façade aux abords du métro Saint-Laurent

  • Le jeudi, vendredi et samedi, de la tombée de la nuit à 23h

Mooniyang

À travers des formes géométriques inspirées des motifs traditionnels anishinaabes, le territoire se divise, se consolide, et se fragmente dans un mouvement dynamique. Ces motifs, transmis au fil des siècles et rattachés aux savoir-faire autochtones longtemps censurés, représentent les territoires inconnus, les frontières invisibles et les espaces de transition.

Une création de Caroline Monnet.

Informations pratiques

  • Jusqu’au 28 mars 2020

  • Sur la façade du Pavillon Président-Kennedy de l’UQAM

  • Le jeudi, vendredi et samedi, de la tombée de la nuit à 23h

2. Signature lumineuse commune

Pour dynamiser le paysage urbain et identifier les lieux de diffusion culturelle, un éclairage sous forme de double ligne de ronds rouges anime le sol devant chaque établissement. Joli clin d’œil au classique tapis rouge et au passé « Red Light » du Quartier, cet éclairage original évoque toute la fébrilité de la rue Sainte-Catherine, axe de découverte du Quartier.

3. L’éclairage architectural

Un éclairage architectural individualisé illumine la façade de plus de 20 édifices et lieux de diffusion et met en valeur leurs spécificités architecturales. Il en souligne ainsi la personnalité et le caractère distinctif.