Contenu

7 faits à découvrir sur les 21 Balançoires

8 mai 2019

Texte principal du billet

Elles ont été élevées au rang d’icônes de la ville. De la même façon que les Montréalais attendent le retour du beau temps à l’été, ils trépignent désormais d’impatience au printemps, désireux de prendre part à la symphonie des 21 Balançoires. Bien plus qu’un simple terrain de jeu, au-delà d’un instrument de musique, l’œuvre collaborative est devenue, dès son installation en 2011, un véritable vecteur de changement dans le Quartier des spectacles.

Voici 7 faits que vous ne connaissiez (peut-être) pas sur les 21 Balançoires, de retour pour une 9e saison jusqu’au 28 mai.

1. À un c’est bien, à 21 c’est mieux!

Chaque balançoire a beau produire un son individuellement, l’œuvre a été conçue pour encourager les gens à collaborer entre eux. La trame musicale se bonifie et se complexifie au fur et à mesure que les participants prennent le temps de se coordonner et de s’écouter. « L’idée de collaboration a donné le ton au travail et à la recherche que nous menons depuis », explique Mouna Andraos, cocréatrice des 21 Balançoires avec Melissa Mongiat.



2. Inspiration animalière

Afin de maximiser l’expérience de collaboration des gens qui se balancent, les concepteurs de Daily tous les jours ont travaillé avec Luc-Alain Giraldeau, un expert universitaire du comportement... animal ! Après tout, l’homme appartient aussi au règne animal !

3. Toute une symphonie

Les balançoires recréent les timbres de quatre instruments : piano, guitare, vibraphone et harpe. La couleur du siège indique quel instrument est joué. Et c’est la hauteur du balancier qui influence les notes.

4. Rapprocher les gens

Les 21 Balançoires brisent les barrières. Elle permet à la communauté de se retrouver et de collaborer. En 2017, Daily tous les jours a mené une étude sur l’impact social et économique de son installation, un projet rendu possible avec le soutien de la Knight Foundation. « Les 21 Balançoires représentent le futur de nos villes, croit Mouna Andraos. Elles démontrent comment nous pouvons vivre ensemble, comment pouvons-nous nous réapproprier l’espace public et créer des espaces de rencontre. »

5. Ça swingne!

Chaque jour, chaque balançoire se balance en moyenne 8 500 fois ! Imaginez combien de visiteurs ont essayé les 21 Balançoires depuis sa première sortie, il y a huit ans !

6. Un succès insoupçonné

Présentée pour la première fois en 2011, l'oeuvre 21 Balançoires devait être une œuvre temporaire. Mais devant un succès indéniable, l’installation est devenue une tradition et sort maintenant chaque printemps. « Au départ, c’était pour cinq semaines et après c’était fini, se rappelle Mouna Andraos. Jamais nous n’aurions pensé que l’installation serait encore présentée en 2019 et nous en sommes très fières! »

7. De 5 à 105 ans

Les 21 Balançoires, c’est loin d’être seulement pour les enfants. En fait, c’est pour l’enfant qui sommeille en chacun de nous. Chaque printemps, sur les sièges colorés se succèdent des têtes blondes, brunes, blanches, colorées ou dégarnies. Le souvenir et la nostalgique de la balançoire attirent les gens vers l’installation.

21 Balançoires

Sur la promenade des Artistes
Jusqu’au 28 mai 2019


Retour à la liste des billets