Contenu

Cinéma

LES FILMS DE L'AUTRE, 25 ANS DE CINÉMA INDÉPENDANT | PROGRAMME 6

LES FILMS DE L'AUTRE, 25 ANS DE CINÉMA INDÉPENDANT | PROGRAMME 6

Informations sur l’activité

1 juin 2014 | 19 H

Depuis 1989, le collectif montréalais Les Films de l'Autre participe à toutes les luttes qui cherchent à reconnaître la légitimité du réalisateur-producteur indépendant. Pour célébrer son 25ème anniversaire, nous proposons une sélection hybride de différents genres et formats.

Six programmes conçus par la cinéaste Lysanne Thibodeau.

Programme 6: Essais urbains et ruraux du Québec (en présence des réalisateurs)


Aube urbaine

Montréal s'éveille. Lentement la vie surgit du silence ouaté. Images et sons se superposent et s'enchaînent pour saisir ce moment incertain où? la ville est suspendue, entre chien et loup. Une femme erre dans la solitude quotidienne de la cité; comme au travers d'une vitre, elle contemple le monde, à la fois si proche et si distant.

Réalisation : Jeannine Gagné [Qué., 1995, 22 min, 16 mm, VOF]


Ma famille en 17 bobines

Benjamine d’une famille de 17 enfants, la cinéaste nous offre avec son film, un portrait choral de sa famille, en 17 bobines Super 8. À travers des films originaux et des archives soigneusement agencées, les membres d’une même famille évoquent les événements entourant le décès du frère aîné et livrent leurs croyances sur la vie après la mort, où se trame en parallèle un épisode tout aussi marquant pour la réalisatrice.

Réalisation : Claudie Lévesque [Qué., 2012, 27 min, 16 mm, VOF]


La Théorie du tout

La théorie du tout navigue entre les gens et les paysages, entre la parole et le territoire. Les paysages, évocateurs, nous disent
beaucoup dans leur présence muette. Les gens, invités à nous parler d’eux-mêmes, de leur lien au monde, nous entretiennent du sol, du sous-sol, de la forêt, du fleuve, de ce tout qui les détermine. Les gens rencontrés ne sont pas des spécialistes. Pourtant, ils en savent énormément sur ce qui les entoure, sur l’histoire des lieux qu’ils habitent. À leur façon, ils nous parlent d’un monde à repenser non pas comme quelque chose qu’on exploite, mais dont on fait partie. Et tous, qu’ils soient jeunes ou vieux, ont en commun un vif désir d’être en vie. Ni autoritaire, ni moralisateur, ce film offre des propos enchevêtrés, une multitude de points de vue qui secouent les idées reçues et génèrent de l’imaginaire.

Réalisation : Céline Baril [Qué., 2009, 78 min, HDCAM, VOF]