Contenu

Danse

HUGO DALPHOND & HÉLÈNE MESSIER

HUGO DALPHOND & HÉLÈNE MESSIER

Informations sur l’activité

15 avril 2021 au 18 avril 2021

Dans le cadre de Tangente

Édifice Wilder Espace Danse Réserver

- Hugo Dalphond | Étude sur la pénombre
1re œuvre (25 minutes)

Un éclairage minimal plutôt que minimaliste. Hugo propose un dispositif scénographique permettant d’étudier le rapport de coprésence spectateur-performeur dans un contexte d’obscurité où se dévoile la recherche d’une dramaturgie de la noirceur. Puisque la pénombre est difficile à soutenir pour l’œil, la situation révèle une compréhension différente du réel. La perception limitée de l’espace et du corps de l’interprète en mouvement permet de brouiller les frontières entre matérialité et hallucination visuelle. Si l’action n’existe pas mais que l’œil crée sa propre danse, le concepteur chorégraphie-t-il l’expérience autant que le geste? Et si le dysfonctionnement des sens offrait une alternative à la réalité?

- Hélène Messier | SOIE
2e œuvre (25 minutes)

Comment habiter l’immobilité? Invoquant le buto et le modèle vivant, Hélène cherche à entrer dans un mode méditatif qu’elle partage avec le public. Sur un piédestal de performance, dans une salle dans laquelle se perd la sensation des murs et du plafond, elle crée un tiers espace neutre. Nulle part et partout à la fois. À partir d’impulsions imaginaires et sensibles, elle laisse son corps être afin qu’il devienne œuvre d’art, puis paysage. La gestuelle minimale, la lenteur, la répétition des mouvements et une valse avec le tempo terminent d’installer un non-temps, ou un retour au temps universel.