Contenu

Électronique

Wajatta (Reggie Watts & John Tejada)

Wajatta (Reggie Watts & John Tejada)

Informations sur l’activité

24 août 2019

Dans le cadre de MUTEK

MTELUS Réserver

Qu'obtient-on lorsque l'on combine un producteur de deep house vétéran, admiré pour ses rythmes tout en souplesse et ses grooves entêtants, avec un vocaliste charismatique, improvisateur ébouriffant et meneur de bande au sens propre comme au figuré ? Un funk innovant, rapide, gorgé d'infrabasses et riche en hooks irrésistibles. Wajatta, intégration des noms de Reggie Watts et John Tejada, évoque directement la volonté de fusionner leurs personnalités, centrale au projet. Humainement et musicalement, la magie semble opérer.

Formé aux percussions et au piano à un jeune âge, John Tejada a toujours mis son appétit pour les configurations synthétiques et l'expérimentation sur machines au service d'une musique gracieuse qui n'a eu de cesse de surprendre son public. Au cours des deux dernières décennies, le producteur/DJ/patron de label a publié une deep house aux harmonies riches et intemporelles et des saveurs techno façon iode Pacifique sur des labels très différents (on peut citer le mastodonte allemand Kompakt parmi ses labels de prédilection), lançant par ailleurs son propre label Palette en 1996. Pour sa part, le très difficilement catégorisable Reggie Watts intrigue et fascine pour ses performances multimédia improvisées qui brouillent les frontières entre jam-sessions funk et stand-up surréaliste. Sa carrière musicale remonte à ses années de formation à Seattle, où il fut notamment leader du groupe de rock Maktub. Une reconnaissance plus globale survient rapidement suite à son travail sur la série tv et podcast Comedy Bang! Bang! Considéré comme un showman irrésistible, apprécié du public et de ses pairs, il a fréquemment joué aux côtés de LCD Soundsystem ou encore de Regina Spektor pour leurs prestations scéniques. Par l'utilisation à plein régime de sa sublime voix multi-octave, l'usage de diverses pédales de looping et d'une imagination de conteur, Watts sait littéralement faire surgir des morceaux de nulle-part, augmentant des fondations instrumentales qu'il met en place plus vite que son ombre de looping vocal ingénieux et de freestyle de haut vol.

Paru au printemps 2018, leur très abouti et très varié premier opus Casual High Technology laisse présager que leur discographie n'en est qu'à ses débuts. L'alchimie humaine et musicale ne s'invente pas et se perçoit instantanément chez ce duo atypique. Canicule fort probable !