Content

Movies

THE HOST

THE HOST

Information on the activity

September 10, 2020 to September 21, 2020

Description in French only

Réal. : Bong Joon-Ho [Corée du Sud, 2006, 120 min, num., VOSTA]
avec Hae-il Park, Hee-Bong Byun, Kang-ho Song
« Séoul, Corée du Sud. Issu d'une mutation génétique causée par le déversement de produits
toxiques dans la rivière traversant la ville, un monstre amphibien et carnivore a élu domicile dans
les égouts et sème la mort et la désolation parmi les humains. Il tient notamment captive une
adolescente, enlevée sous les yeux de son père, modeste vendeur de calamars grillés. La famille
va se liguer, en dépit des obstacles mis sur son chemin par les autorités locales qui suspectent le
père d'avoir été contaminé par un virus propagé par le monstre, pour l'arracher des griffes du
redoutable prédateur. [...] The Host vaut enfin et surtout pour lui-même, grâce à une mise en
scène époustouflante, carnavalesque, au sens que conférait à ce terme le théoricien russe de la
littérature Mikhaïl Bakhtine dans son étude sur Rabelais. S'il est superflu de relire Esthétique et
théorie du roman avant d'aller voir The Host, on serait néanmoins surpris des correspondances
entre les conceptions de l'historien sur le roman et celles qu'entretient le cinéaste sur son art,
depuis l'influence de la culture populaire jusqu'à la diversité polyphonique des langages, en
passant par le renversement opéré par le rire, la stylisation parodique, la subversion du discours
univoque, la forme comme perpétuel devenir. Les exemples abondent dans le film de cette
ouverture aux quatre vents des styles et des influences, et de la manière de les mettre cul pardessus tête dans une entreprise à la fois libre et joyeuse. The Host mélange ainsi, sans que son
récit en pâtisse une seconde, le film de monstre et le réalisme du fait divers, le pamphlet antiimpérialiste et la comédie à l'italienne, la parabole kafkaïenne et la fable humaniste.