Contenu

RETOMBÉES ÉCONOMIQUES

14 juillet 2007

Texte principal du billet

Nouveaux pouvoirs de taxation de la Ville de Montréal - une solution: faisons le Quartier des spectacles

Basées sur la vision élaborée par le Partenariat pour faire de cette partie du centre-ville un quartier culturel et créatif, les retombées économiques du projet à terme, c'est-à-dire sur un échéancier de 15 ans, sont connues:

-l’activité immobilière* à elle seule aura généré des retombées de 200 millions de dollars pour le gouvernement fédéral et de 400 millions pour celui de Québec. Il s’agit des retombées directes et indirectes de la construction, en impôts sur les salaires des travailleurs et en taxes sur les produits et services reliés à la réalisation du Quartier des spectacles. Avec une superficie constructible totale de 7,6 millions de pieds carrés, la valeur immobilière potentielle du Quartier des spectacles est de 1,9 milliards de dollars. L’augmentation de l’économie québécoise est estimée à 1,5 milliards de revenus au total et le nombre d’emplois ainsi créés est de l’ordre de 27.000.

-l’activité touristique** génèrera elle aussi des retombées importantes: les études de la Chaire de tourisme Transat de l’UQAM montrent que (sans même prévoir une augmentation du nombre de touristes mais en assumant que ceux-ci décideront de séjourner une nuit supplémentaire à Montréal), il se créera plus de 1.000 emplois, avec des retombées annuelles récurrentes de 6,5M$ et de 10,5 M$ pour Ottawa et Québec, toujours en impôts et en TPS. Les revenus annuels supplémentaires du tourisme après 5 ans sont estimés à 57 millions de dollars.

-pour la Ville de Montréal, à terme, les nouvelles constructions du Quartier des spectacles, selon le scénario d’usages mixtes que propose le Partenariat, permettra des entrées annuelles supplémentaires de 66 millions de dollars en taxes foncières et scolaires.

Le Partenariat propose, sur la base de ces retombées, d’élaborer un plan de financement ambitieux et créatif avec ses partenaires des trois paliers de gouvernement, afin de nous donner les moyens de nos ambitions culturelles et économiques.

Extraits du Rapport d’activités 2005-2006 du Partenariat, p.13.

  • Chiffres tirés de l’étude sur les impacts immobiliers. Groupe Altus, printemps 2004. ** Chiffres tirés de l’étude sur les retombées économiques. Gérald Leblanc, professeur d'économie, Université Laval, automne 2004.

Ce qu’on en dit

Les commentaires ci-dessous expriment l’opinion des internautes et non celle du Quartier des spectacles. Aussi, il nous est impossible de répondre aux commentaires et questions concernant cette activité.

Retour à la liste des billets