Contenu

Le Belgo : le secret le mieux gardé du Quartier des spectacles

27 novembre 2013

Texte principal du billet

Bettina Forget a à cœur l’art contemporain et elle souhaite que les Montréalais découvrent où redécouvrent le Belgo, cet édifice en plein cœur du Quartier des spectacles où se concentrent 25 galeries. Pour piquer la curiosité du public, elle a créé, il y a cinq ans, le blogue The Belgo Report qui recense tout ce qui se fait au 372, rue Sainte-Catherine Ouest.

Rencontre avec Bettina Forget, artiste, propriétaire de la Visual Voice Art Gallery et créatrice du blogue The Belgo Report.

montage-DSC_0197.jpg

Comment est né le Belgo?

Quelques grands galeristes se sont installés dans le bâtiment dans les années 1980. Ce n’était pas cher et les espaces étaient vastes. Les autres ont suivi peu à peu. Aujourd’hui, on compte 25 galeries sur 4 étages. Et il y a une longue liste d’attente pour occuper un local.

Malgré le fait qu’il renferme la plus grande concentration de galeries d’art contemporain au Canada, le Belgo demeure un secret bien gardé dans le Quartier des spectacles…

Tout à fait. C’est en plein centre-ville, mais c’est comme si c’était caché. Je réalise un billet en baladodiffusion pour le Belgo Report et pour le premier épisode, je m’étais promenée dans la rue en demandant aux gens de me dire où était l’édifice Belgo. Personne ne pouvait me répondre même si ce dernier était en face.

Belgo1-788x523.jpg Hall d'entrée du Belgo

J’ai donc lancé le Belgo Report pour faire connaître la richesse derrière les murs de cet édifice, et pour donner une place à l’art contemporain, en particulier aux arts visuels qui sont peu présents dans les médias montréalais. Je trouve cela dommage. Mais plutôt que de me plaindre, j’ai décidé de passer à l’action.

Vous voyez une différence depuis que le blogue est en ligne?

Oui. Souvent, il y a des gens qui arrivent avec une liste de choses à voir qu’ils ont repérées sur le site. Chaque vendredi, par exemple, je choisis quatre œuvres exposées que je trouve exceptionnelles (Friday’s favorite four). J’essaie aussi de mettre l’accent sur les artistes.

TP_flyer_large-788x525.jpg

Tyson Parks. Pierre-François Ouellette art contemporain (PFOAC). Photo: Emily Gan

Entrer dans les galeries peut être intimidant pour le public…

Pourtant les galeristes sont hyper chaleureux et faciles d’approche. Il faut oser aller à leur rencontre : ils sont toujours heureux de faire découvrir l’art contemporain. Le risque n’est pas très grand : la visite est gratuite. Puis, il n’y a pas de pression pour acheter des œuvres.

Et pour ceux qui voudraient en acheter, est-ce abordable?

Surtout avec Noël qui arrive, les galeries s’assurent de proposer des œuvres accessibles, comme des sérigraphies par exemple. Cela fait de très beaux cadeaux durables.

GTP-CGriffin-Onepiletoanother-2013.jpg

Clint Griffin. Galerie Trois Points

Parlez-nous de votre projet ArtLab 360.

Tous les projets que je fais visent à rendre l’art plus accessible. C’est le cas avec The Belgo Report comme avec ma galerie, Visual Voice, où je souhaite donner la chance à des artistes qui débutent. Mon but est d’expliquer la démarche des artistes. C’est ce que je fais aussi avec le Lab. Il s’agit d’ateliers théoriques et pratiques sur l’art contemporain proposés au public. Un artiste nous montre sa technique, et ensuite nous créons une œuvre. En participant, les gens comprennent mieux le travail des artistes. Les ateliers sont toujours un peu inusités! Celui du 15 décembre portera sur l’art et la méditation, avec les mandalas de Jennifer Hamilton et le dernier nous a emmenés à « empailler » une banane avec l’artiste Kate Puxley!

Qu’y a-t-il à voir au Belgo en ce moment?

C’est difficile de choisir ! Voici quelques idées : Tyson Parks, à la galerie pfoac221 (jusqu’au 21 décembre), qui propose une installation d’avant-garde exceptionnelle. Il y a aussi, à la galerie Trois Points, deux artistes, Clint Griffin et Erik Jerezano, qui présentent leurs peintures (jusqu’au 21 décembre). À ma galerie, Eva Blue avec Out, inside; out (jusqu’au 30 novembre). Elle trouve la beauté dans des choses banales. Cette fois, son installation est faite de nouilles ramen!

Sans-titre-1.jpg

Eva Blue. Galerie Visual Voice

Qu’est-ce qui vous vient en tête quand vous pensez au Quartier des spectacles?

Les festivals et l’été. La seule chose qui me fait rester à Montréal pendant l’hiver, c’est de penser aux festivals estivaux!


Le Belgo 372, rue Sainte-Catherine Ouest – Entrée gratuite Chaque galerie a son propre horaire, mais la plupart sont ouvertes l’après-midi, du mercredi au samedi.

S’informer The Belgo report (certains articles sont en français) ArtLab

Publié le 27 novembre 2013

Ce qu’on en dit

Les commentaires ci-dessous expriment l’opinion des internautes et non celle du Quartier des spectacles. Aussi, il nous est impossible de répondre aux commentaires et questions concernant cette activité.

Retour à la liste des billets