Contenu

Fantasmagorique Nuit Blanche

24 février 2012

Texte principal du billet

Point culminant du Festival MONTRÉAL EN LUMIÈRE, l’événement incarne à merveille la diversité créative et l’esprit festif des montréalais.

par Marie-Pierre Bouchard
Personnellement, je raffole de la Nuit Blanche! Pourquoi? Parce qu’elle nous permet de basculer dans un monde fantasmagorique, ni plus ni moins! La Nuit Blanche, c’est un rêve éveillé, un débordement de créativité, un trip euphorique sans substance illicite, où les cinq sens ne suffisent pas à absorber l’ensemble de stimuli qui fusent de toutes parts! Si vous n’avez jamais participé à l’une des 8 éditions précédentes, vous croyez peut-être que j’appuie un peu fort sur les superlatifs. Détrompez-vous!

Nuit blanche 2011

Je me souviens, l’an passé... Le temps était plutôt doux et humide, il neigeait par moments. Dans les différentes zones d’activités, en plein coeur de la nuit, déambulait une foule hétérogène et joviale, presque hilare. Je me souviens avoir mangé une succulente soupe de poisson à la belle étoile, devant d’amusantes projections animées, et qu’autour de moi les gens dansaient. J’ai assisté à quelques concerts - certains en plein-air, d’autres en salle. J’ai patiné... sans patins! J’ai participé à un court-métrage interactif. J’ai vu des expositions, des installations, des performances. J’ai aussi prit part à une fascinante visite guidée dans les entrailles de la ville. Je m’arrête tout-de-suite, puisqu’il est illusoire de croire que je puisse vous décrire en détails tout ce que j’ai vu, goûté ou entendu cette nuit-là. D’ailleurs, c’est à peine si j’arrive à me souvenir du tiers de ce que j’ai fait! Et c’est en cela que réside toute la beauté de la chose: la Nuit Blanche est multiple, un brin onirique et... éphémère.

Pour vous donner une petite idée, voici un diaporama de la Nuit Blanche 2011. Si ces inspirantes photos ne peuvent, à elles seules, rendre justice à l’ampleur de l’événement, elles ont le mérite de donner un aperçu de son essence et sauront certainement vous donner envie de vous joindre à la fête cette année!

À propos de la Nuit Blanche

Montréal en est à sa 9e édition. Quant à la toute première Nuit Blanche de l’histoire, elle a eut lieu à Paris en 2002, d’après une idée original de Christophe Girard, adjoint chargé de la culture à la Mairie parisienne. Depuis, le concept s’est répandu dans une vingtaine de villes à travers le monde et ne semble pas près de s’épuiser.

La Nuit Blanche 2012, c’est plus de 170 activités réparties dans 3 quartiers et 1 pôle: Quartier des spectacles et Centre-Ville, Quartier Vieux-Montréal, Quartier Plateau-Mont-Royal et Mile-End et le Pôle Parc olympique. Ces sites sont faciles d’accès, non seulement via le réseau du métro - ouvert toute la nuit pour l’occasion - mais aussi grâce à un système de navettes gratuites permettant de se déplacer d’un secteur à l’autre.

Au menu: cinéma, théâtre, danse, arts visuels, projections, illuminations, multimédia, musique, oeuvres sonores, performances, conte, poésie, gastronomie, visites guidées, et j’en passe. Il y a même des activités sportives des plus originales: baignade sous les étoiles, patinage nocturne et volleyball givré!

Comment s’y retrouver dans cette profusion d’activités?

Voici trois façons pratiques de consulter l’horaire et la programmation de la Nuit Blanche:
  • les cartes interactives, qui permettent de créer son propre itinéraire personnalisé;
  • le formulaire de recherche, selon les secteurs ou selon le type d’activités qui vous intéressent;
  • l’application mobile, extrêmement bien conçue, qui propose notamment un module de « réalité augmentée » permettant, à l’aide de la caméra de votre appareil, de « voir » les activités proposées autour de vous, où que vous soyez dans la ville.

Nuit magique, imprévisible et éclectique

En groupe, en famille, en duo ou en solo, il y en a pour tous les goûts - même si ça fait cliché à dire! De la tombée du jour jusqu’aux petites heures du matin, la Nuit Blanche vous convie à découvrir (ou redécouvrir) une myriade d’artistes, dans une ambiance exaltante, presque surréaliste.

Laissez l’émerveillement vous toucher. Éveillez le noctambule en vous. Soyez fou!

 

Ce qu’on en dit

Les commentaires ci-dessous expriment l’opinion des internautes et non celle du Quartier des spectacles. Aussi, il nous est impossible de répondre aux commentaires et questions concernant cette activité.

Retour à la liste des billets