Contenu

Montréal en lumière: dynamiser l’hiver!

14 février 2012

Texte principal du billet

Vous arrive-t-il, comme moi, d’être perplexes devant notre réticence à embrasser collectivement l’hiver, nous, Montréalais?

par Marie-Pierre Bouchard
C’est vrai! Nous sommes plutôt mal adaptés à notre environnement, même s’il y a des exceptions. Je vous l’accorde: sur les pentes de ski ou les sentiers de motoneiges, le Québécois brave le froid avec une rafraîchissante joie de vivre et renoue avec l’enfant intérieur qui ne demande qu’à jouer dehors, beau temps, mauvais temps. Mais en ville? Frileux, chiâleux, moumounes, nous passons beaucoup trop de temps à l’intérieur. À quoi bon se les geler dehors si c’est pour perdre pied sur les trottoirs glacés et subir la monotonie qui s’offre au regard? Alors on fait bouillir l’eau pour le thé en évitant de regarder par la fenêtre. On broie du gris en rêvant de couleurs. On trinque entre amis, dans le confort de la cuisine. On s’offre une p’tite semaine dans le Sud. Puis on soupire en attendant le printemps, p’tite laine sur les épaules, bien calé dans son divan.

Heureusement, les manifestations culturelles hivernales ont aussi le pouvoir de réchauffer le coeur des Montréalais avides de rassemblements festifs. D’ailleurs, il y en a de plus en plus ces dernières années. Tranquille, l’hiver à Montréal? Faux! La ville continue de vibrer et au rythme d’événements rassembleurs, inspirants et énergisants. MONTRÉAL EN LUMIÈRE est sans doute l’exemple le plus éloquent! Depuis sa fondation en 2000, le festival s’est solidement implanté et fait désormais partie des incontournables du calendrier culturel montréalais. C'est l'un des plus grands festivals d’hiver au monde, une folie qui rassemble annuellement 900 000 festivaliers. Voir et déguster l’hiver urbain devient possible lorsqu’on se laisse happer par ce tourbillon des sens: onze jours de musique et arts de la scène, gastronomie, activités familiales extérieures, installations lumineuses architecturales et, pour culminer en beauté, le foisonnant circuit éclectique de la Nuit Blanche!

Cette 13e édition de Montréal en lumière propose de grosses pointures d’ici et d’ailleurs sous les projecteurs, allant de l’OSM à Diane Tell, d’Arthur H à Jorane et l’Orchestre I Musici de Montréal. D’autres noms? Coeur de Pirate, My Little Cheap Dictaphone, Été 67, l’Orchestre Métropolitain, les Barr Brothers, Bïa, Stromae, Catherine Major... En tout, près d’une cinquantaine d’artistes et formations font partie du calendrier, incluant théâtre, classique, danse, jazz, musique du monde et plus encore (consultez la programmation complète pour tous les détails). La soirée de clôture promet d’être grandiose puisque Luc de Larochellière et une dizaine d’artistes rendront hommage à nul autre que Jacques Brel à la Maison Symphonique.

Unique au monde, le volet gastronomique de MONTRÉAL EN LUMIÈRE comblera les gourmands et les gourmets: chefs de renommées internationales, producteurs vinicoles, ateliers, tours culinaires, et j’en passe (tous les détails sont ici).

Sur les sites extérieurs du Quartier des spectacles, les fascinantes illuminations architecturales se poursuivent jusqu’à la fin du Festival; si vous n’avez pas encore eu l’occasion de les admirer, voilà donc votre chance ultime!

Bref, y a en a là pour tous les goûts, et cette riche programmation témoigne de la vitalité de Montréal. S’imprégner de l’esprit festif si caractéristique de notre ville: voilà une fantastique opportunité de sortir et de se redynamiser. J’y serai! Et vous?

Ce qu’on en dit

Les commentaires ci-dessous expriment l’opinion des internautes et non celle du Quartier des spectacles. Aussi, il nous est impossible de répondre aux commentaires et questions concernant cette activité.

Retour à la liste des billets